Force est de constater que le marché des bières artisanales, ou craft beer, a le vent en poupe depuis plusieurs années. Une tendance que l’on observe en France, mais également à l’échelle mondiale. Alors d’où nous vient ce phénomène et comment s’explique-t-il ? Retour sur le boom mondial des bières artisanales.

D’où vient le boom mondial des bières artisanales ?

Le phénomène de la craft beer puise ses origines, non pas en Europe, mais en Amérique du Nord, et particulièrement aux États-Unis !

Pourquoi l’Amérique du Nord est-elle le berceau de la bière artisanale ?

Un paysage brassicole marqué par la prohibition, les guerres et la crise économique

L’histoire des États-Unis (et dans une moindre mesure du Canada), a été marquée par la prohibition. Période durant laquelle un amendement à la Constitution a interdit la fabrication, la vente, l’importation, l’exportation et le transport d’alcool.

Mise en application à partir de 1920, cette interdiction n’a été abrogée que 13 ans plus tard aux États Unis. Cependant, dans les faits et dans certains états, il a parfois fallu attendre bien plus tard, comme dans le Mississippi où la prohibition n’a pris fin qu’en 1966 !

Suite à la prohibition, aux guerres mondiales et à la Grande Crise de 29, nombre de brasseries ont disparu. C’est ainsi que jusque dans les années 80, les rares brasseries survivantes ne produisaient que des Pils sans goût ni caractère. Même constat au Canada où le marché de la bière était monopolisé par trois grandes brasseries proposant uniquement de la bière blonde.

Les années 80 : l’ère du « homebrewing »

Dans les années 80, les américains, lassés de ne pas pouvoir se procurer de bière locale de qualité, décidèrent de la fabriquer eux-mêmes. Une initiative permise par la loi de 1978 promulguée par Jimmy Carter, visant à autoriser le brassage amateur par les ménages américains.
Jamais mieux servi que par soi-même, les amateurs de bières se mettent alors à produire dans leur garage. C’est l’avènement du « homebrewing » permettant l’apparition de bières diversifiées et de qualité ! Au fil du temps, cette production de bières artisanales en dilettante se professionnalise, et l’on assiste à la création des premières microbrasseries proposant des bières pointues, travaillant sur les arômes et l’amertume. La brasserie Anchor Brewing Company est souvent considérée comme l’entreprise chef de file du mouvement des microbrasseries aux États-Unis. Bien qu’existant depuis 1896, cette dernière se fait remarquer dans les années 1980 grâce à sa bière phare : l’Anchor Steam Beer. C’est la seule brasserie à produire commercialement cette bière vapeur, également appelée California common beer.
Inspirés par ce qui se passe de l’autre côté de la frontière, des entrepreneurs canadiens se mettent à installer des cuves de brassage. C’est ainsi qu’apparaissent les premières microbrasseries canadiennes en 1984.
La multiplication de ces microbrasseries artisanales donne naissance à l’ère de la craft beer.

La craft beer, ancrée dans la culture américaine

Sous l’impulsion de cette communauté de passionnés de craft beer, une vraie culture de la bière artisanale a émergé aux États-Unis. Cette dernière a pour volonté de promouvoir des bières de qualité aux goûts innovants.

microbrasserie usa

En 2016 la Brewers Association, association américaine des brasseries artisanales, revendiquait 5 005 adhérents. Un chiffre qui a plus que doublé depuis 2012. Elle estime également que les bières artisanales devraient dépasser les 20% de parts de marché de la bière en 2020.
De même au Canada, à plus forte raison au Québec, on constate une forte expansion du nombre des microbrasseries. Selon l’Association des microbrasseries du Québec (AMBQ) leur nombre devrait atteindre 220 en 2020.

Une révolution qui se propage au monde entier

Le boom de la bière artisanale en Europe

Le phénomène craft beer s’est ensuite propagé à l’Europe, en commençant par le Royaume-Uni.

Dès 2015 l’association United Craft Brewers a été créée, avec pour ambition de valoriser les bières artisanales et d’éduquer le grand public à ce type de bière. En 2018 au Royaume-Uni, on comptait plus de 1700 brasseries marquées par l’influence américaine, avec une vraie volonté de surprendre régulièrement les consommateurs.

En parallèle, plusieurs brasseurs américains se sont installés en France, ramenant avec eux la culture craft beer et soutenant l’expansion de la bière artisanale. C’est le cas par exemple de Mike Donohue, avec sa brasserie Deck & Donohue.

Panorama mondial actuel de la bière artisanale

Aujourd’hui les brasseries de bières artisanales fleurissent un peu partout dans le monde. Ce boom mondial des bières artisanales a chamboulé les règles, sur un marché jusqu’alors largement dominé par les grosses brasseries industrielles.
D’après une estimation de la société d’étude Grand View research, le marché mondial de la bière artisanale vaudra plus de 500 milliards de dollars d’ici 2025. Soit un chiffre six fois plus important qu’en 2015 !
Effectivement, le phénomène de la bière artisanale a aujourd’hui également gagné l’Afrique, l’Amérique du sud et l’Asie.

Explication du boom mondial des bières artisanales

Un produit en phase avec les nouvelles attentes des consommateurs

Le boom des bières artisanales aux États-Unis, au Canada et en Europe occidentale est fortement corrélé à un besoin de consommer des produits locaux et artisanaux. Un rejet de l’uniformisation et une volonté de consommer moins, mais mieux. Cette tendance mondiale nommée Slow Food est un des moteurs de la révolution craft beer.

La volonté de consommer local est aussi parfois tout simplement une nécessité économique. C’est par exemple le cas en Russie, avec la dévaluation du rouble. Les bières de marque occidentale devenant trop chères ont laissé la place à une production locale et au développement d’une centaine de microbrasseries.

large choix bières artisanales

Une expansion également permise par l’avènement d’Internet

Dans les années 70, la démocratisation d’Internet aux États-Unis a rendu possible le partage des connaissances entre « homebrewers », sur des forums par exemple. Des plateformes permettant l’échange de conseils sur les matières premières, le matériel à acheter, les recettes… et d’acquérir facilement les compétences nécessaires pour lancer sa propre production de bière artisanale.

Aujourd’hui encore, internet est un vivier important d’informations pour tous les amateurs souhaitant se perfectionner et se lancer dans la fabrication de bières artisanales. C’est par exemple le cas du forum Brassage Amateur permettant aux passionnées d’échanger conseils et astuces. D’autant plus que les artisans brasseurs sont bien souvent des personnes en reconversion professionnelle, issues de formations totalement différentes de celle de brasseur. Le boom mondial des bières artisanales, depuis sa (re)naissance aux États-Unis jusqu’à aujourd’hui, a été corrélé avec les envies nouvelles des consommateurs combinées à des facteurs extérieurs favorables. Une tendance qui n’en finit pas de séduire de nouveaux pays à travers le monde et permet une diversité sans borne !